Comment jouer avec de l’influence

Comment jouer avec de l’influence

Si vous avez lu quelques articles du blog, vous savez probablement ce qu’est un joseki. Par exemple :

Ici, on peut voir que blanc prend une dizaine de points cash dans le coin. Pour noir, au contraire, on peine à voir quelques points. Mais alors est-ce qu’il s’est fait avoir dans l’affaire ? C’est pourtant une séquence classique jouée régulièrement même par des professionnels ! En fait noir n’a pas vraiment gagné de points concrets, mais il dispose maintenant d’un petit potentiel que blanc n’a pas, on appelle ça l’influence.

Mais alors qu’est-ce que c’est l’influence ? Ça se mange ? Est-ce qu’on en trouve dans les paquets de céréales ? On va essayer de répondre à ces questions dans cet article (surtout la première), sur ce thème souvent dur à bien cerner quand on débute.


Alors non, ça ne se mange pas (comment ça vous vous en doutiez ?!). Pour illustrer le concept, prenons cette position :

Blanc possède un bon coin, avec une quinzaine de points sûrs. Ce qu’on entend par points sûr, c’est que noir ne pourra rien faire pour les retirer, ils sont définitivement acquis pour blanc. Noir a de son côté, 8 pierres sur le plateau. Peut-on dire qu’il a sécurisé du territoire avec ces pierres ? Non, mais elles sont tournées vers les bords et le centre du plateau, et en cela elles seront utiles pour la suite de la partie. On parlera ici d’influence.

« Pouvoir social et politique de quelqu’un, d’un groupe, qui leur permet d’agir sur le cours des événements » , la définition du Larousse français n’est au final pas si éloignée du concept au jeu de go ! On parle bien ici d’un pouvoir, d’une capacité, et non d’un fait déjà réalisé, ou d’un bien possédé (en l’occurrence ce serait du territoire ici).

Et cette influence a plusieurs buts possibles au go. Le premier, c’est de faire du territoire à grand échelle. Comme dit plus haut, noir n’a pour l’instant engrangé aucun point, contrairement à blanc qui a du cash (des points sûrs). Mais l’influence noires peut, selon l’évolution de la partie, potentiellement créer plus de points que ceux de blancs dans le coin. Alors que le joueur blanc n’a quasiment aucune perspective d’évolution pour son coin ! Tout au plus il peut espérer jouer quelques coups de yose pour agrandir son terrain de quelques points.

La deuxième utilité de l’influence est d’attaquer des groupes adverses. Ceci est un peu plus délicat à aborder quand on débute, car attaquer au go est rarement une chose facile !

Pour vous donner une idée, voici différentes situations :

Si blanc approche très près votre mur, alors vous devez le pincer en 2 pour l’attaquer. Pourquoi ça attaque la pierre blanche ? Et bien je vous renvoie vers l’article sur la base de vie ! La pierre blanche n’a pas moyen de se créer un espace vital localement, et va devoir fuir vers le centre pour vivre, une situation peu souhaitable.

Deuxième scénario :

Ici encore, blanc approche trop près. Noir doit pincer pour utiliser son influence au mieux. Blanc se retrouve encore une fois confiné, avec une base de vie très limitée. Attention à ne pas jouer de l’autre côté !

Ceci est typiquement le genre de coup qu’on retrouve chez les débutants. Noir a un mur et veut faire des points avec, de façon directe. Ce n’est pas la bonne tactique à adopter ! Ici noir n’engrange que très peu de points, et blanc peut se sentir soulager qu’on lui ai laissé la possibilité de s’étendre tranquillement en 3. Il faut absolument éviter ça pour noir.

Maintenant, si blanc joue de manière encore plus détachée du mur :

Cette fois-ci la question commence à se poser. Il est beaucoup plus difficile maintenant d’attaquer blanc sévèrement. Je reviendrai sur ce point dans la prochaine partie un peu plus bas. Cependant, il vaut mieux encore forcer blanc à jouer du côté du mur. Car c’est là où se situe votre force. Il faut généralement chercher à pousser votre adversaire vers votre force pour l’attaquer. Suivant l’évolution de la partie, noir pourra réfléchir par exemple aux tactiques suivantes :

Casser complètement la base de vie blanche pour le forcer à aller vers le centre. Ou bien une autre option :

Essayer d’enfermer blanc sur le bord du plateau, et viser un gros centre pour noir.

Dernier cas : si blanc ignore le mur et approche vers le coin :

Dans ce cas il faut cette fois-ci jouer du côté du mur, car on peut voir que noir a beaucoup plus de potentiel de ce côté là, plutôt que dans le coin. Vous devez sentir que noir 2 constitue une extension très idéale du mur à gauche, tout en pinçant la pierre blanche. Noir fait littéralement d’une pierre deux coups !


Cependant ce n’est pas toujours facile de savoir si on doit chercher à pousser notre adversaire vers le mur, ou bien s’étendre du côté du mur pour faire des points. Prenons l’exemple suivant :

Bonne situation

Dans ce joseki classique, la pierre noire sur le hoshi du bord est placée parfaitement pour accompagner le mur créé. L’influence travaille bien et on sent un gros potentiel se créer chez noir.

Mais que se passe-t-il si la pierre n’était pas là à l’origine ?

Si vous regardez le joseki sur l’image précédente, vous verrez que blanc a l’initiative à l’issu de ce dernier. Il est alors libre de jouer en bas pour essayer de réduire l’impact de l’influence noire :

Et cette fois ci, il est très difficile pour noir d’attaquer blanc sévèrement :

Si noir pousse blanc vers le mur, ce dernier s’étend tranquillement de deux intersections, et ne ressent pas de pression. On commence même à sentir une faiblesse se créer chez noir avec la coupe.

Si noir décide de jouer de l’autre côté :

Il crée trop peu de points avec son mur pour que ça soit rentable. Blanc ne ressent encore une fois pas de pression : c’est un échec pour noir.

Mais alors quelle est la bonne solution dans ce cas là ? Et bien une fois que blanc est venu s’implanter sur votre bord de cette façon, il n’y en a pas vraiment ! En fait le problème vient du choix de joseki de noir dans le coin sud ouest. On a vu dans le premier exemple (celui sous-titré « bonne situation »), que si noir disposait déjà d’une pierre sur le hoshi du bord, alors l’influence noire travaillait très bien. Il faut donc que noir ait préalablement cette pierre sur le bord, pour que son joseki soit intéressant. Dans le cas contraire, blanc peut venir casser cette influence car il dispose du sente à l’issu du joseki.

Ce problème est assez classique. La leçon qu’il faut en tirer, c’est qu’une influence a besoin d’une extension. Cela peut donc se traduire par deux choses : soit vous disposez de l’initiative à l’issue de votre séquence pour étendre votre influence. Soit vous disposez déjà d’une ou plusieurs pierres bien placées qui vont bien travailler avec votre mur (la situation sous-titrée « bonne situation »). Si vous ne rentrez pas dans ces cases, alors vous risquez d’avoir du mal à jouer avec votre influence.


Pour vous aider, voici une heuristique simple à appliquer pour savoir comment bien étendre une influence. Bon on parle ici seulement de quelques pierres, mais c’est l’idée qui compte. L’astuce est simple : avec 2 pierres on fait une extension de 2, avec 3 pierres une extension de 3, avec 4 pierres, de 4.

J’ai fais des extensions sur la troisième ligne dans les exemples, mais vous pouvez aussi envisager la quatrième ligne suivant la situation. Au delà de 4 pierres, l’heuristique est moins précise, donc à vous de vous adapter suivant la configuration du plateau !


Attention, je rajoute une dernière partie pour vous mettre en garde d’une chose : ce n’est pas parce que vous avez un mur tourné vers l’extérieur que c’est forcément une influence !

On voit ici ce qui semble être un joli mur pour noir. Et pourtant, comme vous pouvez le remarquer, il y a de nombreux points de coupe dans ce dernier. Le problème quand votre mur possède autant de points faibles, c’est que vous ne pouvez plus attaquer votre adversaire aussi sévèrement que vous le voudriez, car vos faiblesses vont rattraperont un jour ou l’autre. Par exemple :

Après l’approche blanc en 1, noir pince en 2 pour essayer d’attaquer la pierre blanche. Et pourtant, après la coupe de blanc en 3, on se demande qui de noir ou de blanc se fait attaquer !

Bref, une bonne influence, c’est une position solide, qui vous permet d’attaquer votre adversaire sans craindre de représailles. Bon, la situation précédente était un peu tirée par les cheveux, je vous l’accorde. Si une situation comme ça arrive, c’est que l’erreur aura été commise en amont pour noir.


Ainsi s’achève notre petit parcours sur la bonne utilisation de l’influence. Essayez le plus possible de ne pas vous recroqueviller sur vous-même quand votre adversaire s’approche de votre mur, et efforcez-vous de l’attaquer avec votre influence ! Bien attaquer au go est une des choses les plus durs à mon sens, mais c’est également une des plus intéressantes et cool à jouer !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaire. De même, si vous voulez que l’on parle d’un sujet en particulier dans un prochain article, n’hésitez pas à le signaler !

2
Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

plus récent plus ancien
fanfan

C’est beau !